populi cruenti Index du Forum
populi cruenti
forum de la horde populi cruenti du jeu bloodmoon
 
populi cruenti Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: vie et non-vie d'une Dame ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    populi cruenti Index du Forum -> Role Play -> Role play individuel
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
shannok
Maitre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Ven 14 Oct - 23:31 (2011)    Sujet du message: vie et non-vie d'une Dame Répondre en citant


Terrifié, l’homme ne cherchait même pas à fuir ni à appeler à l’aide. Il se contentait de suivre cette frêle silhouette encapuchonnée. Elle l’avait simplement prit par la main, au milieu de la foule, et chuchoté  « suis-moi ».  La situation aurait presque pu être comique : un homme, d’âge mur et de bonne corpulence condamné par  cette  petite créature.

Elle choisit une ruelle isolée et se retourna.

"Alors monsieur, où veux-tu mourir ?"

La voix grave, le regard posé… Son attitude mûre  contrastait avec son corps  à peine adulte.
La victime essuya une goute sur sa tempe. 

« p….pourquoi ? »

 « Quoi donc ? Ce choix ? Allons, je ne suis pas un monstre ! Tout ce que je veux, c’est du sang. Question de survie vois-tu….  Alors en échange, je peux bien faire un effort va… Allez, t’as bien une dernière envie ? Fais preuve d’originalité mon grand. Mais attention, rien de vulgaire hein ? Ça a le don de m’énerver…. »

«  … Enterré »

La Dame grimaça, dégoutée

«  Sous terre ? Franchement vous avez tous des idées tordues »

«  Non, c’est pas ça ! Je veux être enterré après.... »

«  Ah tiens ? On ne me l’avait jamais faite celle-là… par contre, ne compte pas sur moi pour le "de profundis", allez en route, j’ai faim »



Dernière édition par shannok le Sam 15 Oct - 23:09 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Oct - 23:31 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
shannok
Maitre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 23:08 (2011)    Sujet du message: vie et non-vie d'une Dame Répondre en citant


Le cortège funèbre se dirigea vers un cimetière éloigné.
 
«Voilà, on y est. Tiens regarde, tu as une vue superbe d’ici. » Dit-elle, en montrant la ville qui apparaissait au loin.
 
Profitant de l’occasion, elle saisit le poignet de la victime et le mordit fermement. L’homme poussa un cri, et essaya vainement de retirer sa main. Mais la Dame le rassura, d’une voix douce, presque maternelle.
 
« Chhhht, détends-toi, le plus dur est fait. Laisse-toi aller maintenant, tiens, assieds-toi. Tu verras, ça n’est pas si terrible que ça. »
 
Portant ses lèvres sur la plaie, la lente agonie commença. D’abord simple refroidissement des extrémités, suivit de l’engourdissement des membres. Tout était si calme. Seul le doux brouhaha de la ville se faisait deviner au loin… Shannok accompagna doucement sa victime qui s’affaissait au sol petit à petit. L’homme s’endormit avec pour dernière vision une voie lactée resplendissante. Imagination ? Hallucination ? Qui sait…
 
Une fois rassasiée, Shannok resta un moment immobile. Exploitant ses sens au maximum, elle ressentait le moindre renseignement que lui apportaient ses sens. Elle adorait par-dessus tout les tempêtes. Le massage du vent et de la pluie sur la peau…
 
Elle se releva, traina le cadavre comme un enfant trainerait sa poupée de chiffon pour le faire disparaitre. Ne laisser aucune trace, c’était avoir la paix.

Après avoir vérifié qu’elle était seule,  elle regagna son refuge, une vieille chaumière. Ancienne demeure d’une « sorcière », personne n’osait s’aventurer sur ces terres.

Bien qu’elle n’en avait pas besoin, elle alluma une belle flambée dans la cheminée et resta un moment pensive. Le feu avait toujours un effet nostalgique sur elle. Shannok sorti  ses armes et tout en les nettoyant, se mit à chanter à mi-voix :


Je suis aveugle on me plaint

Et moi je plains tout le monde

Mes deux yeux ne sont plus pleins

Car ils ont perdu leur bombe

Dans un malheur comme le mien

Tu t'en, tu t'en, tu t'en moques

La chandelle ne vaut rien

 

Je me lève dès le matin

M’en vais d’ village en village

L'un me donne un bout de pain

L'autre un morceau de fromage

Et quelques fois par hasard

Tu t'en, tu t'en, tu t'en moques

Un petit morceau de lard

 

Je me moque du mercier

Et de toutes ses cassettes

Je n'use point de papier

Encore moins de lunettes

J'ai pour peigne mes dix doigts

Tu t'en, tu t'en, tu t'en moques

Mes deux manches pour mouchoir

 

J'ai mon chien et mon bâton

Mes deux compagnons fidèles

L'un me mène à tâtons

L'autre au bout d'une ficelle

N'aimeriez-vous pas bien mieux

Tu t'en, tu t'en, tu t'en moques

Ces deux guides que vos yeux

 

Si jamais me venait un fils

Dans cette agréable vie

Je prierais bien le Bon Dieu

Aussi la Vierge Marie

Qu'ils lui prennent les deux yeux

Tu t'en, tu t'en, tu t'en moques

Pour en faire un vieux luneux


Revenir en haut
MSN
shannok
Maitre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Jeu 20 Oct - 10:56 (2011)    Sujet du message: vie et non-vie d'une Dame Répondre en citant

(hrp: chanson "Le Luneux" de Malicorne http://www.youtube.com/watch?v=eYW4Wx7sK3o )

Revenir en haut
MSN
shannok
Maitre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Lun 31 Oct - 15:14 (2011)    Sujet du message: vie et non-vie d'une Dame Répondre en citant

Le chant terminé, la vampire rajouta une buche dans le feu et continua de nettoyer ses armes. Ses pensées fusaient dans sa tête.  Elle avait toujours eu du mal à les maitriser. Mais ça avait empiré le jour où elle avait reçu ce… don ?... malédiction ? … maladie ? Elle n’avait jamais cherché à qualifier son changement.

Une goutte de sang perla du coin de son œil et descendit lentement le long de sa joue.
Elle ferma les yeux et l’essuya du revers de sa main. Tentative futile qui n’eut pour effet que d’étaler le sang sur la joue. Elle regarda le dos de sa main ensanglantée en pestant.
Avec un chiffon, elle se nettoya. Etre vampire n’était pas une raison pour être négligé.

Et oui Maître, il y a des choses qui ne changent pas… murmura-t-elle

Le Maître… pour sûr qu’il lui manquait. Terriblement même… Shannok avait l’impression qu’il y avait une éternité qu’il n’était plus…


Tout avait commencé le jour de sa mort. Simple enfant de paysans, elle avait été envoyée dans un sombre château pour servir l’homme qui y habitait… Envoyée pour trois fois rien, une bouchée de pain. Mais une bouche à nourrir en moins dans la famille, c’était une occasion en or.

Shannok se souviendrait toujours de cette soirée.
Tout avait commencé par la peur. La demeure était sombre, lugubre... c’était la première fois qu’elle y entrait. Totalement vide ou presque, les trois quart du bâtiment étaient à l’abandon. La personne qui l’avait amené en ces lieux l’introduisit dans une salle faiblement éclairée puis se retira sans un mot.

C’est dans cette pièce que la douleur s’ajouta à la peur.

Le vampire qui se tenait devant elle était repoussant. Il aurait pu être attirant s’il avait fait un effort sur l’hygienne… mais il avait laissé les cadavres s’entasser dans un coin, ne s’était jamais nettoyé, tout comme la pièce dans laquelle il vivait.

 Puissant et sadique, il joua avec shannok pendant plusieurs heures avant de se décider de la saigner. Les crocs plantés dans sa chair, le souffle dans son cou, Shannok senti sa vie diminuer rapidement.

C’est à ce moment qu’une vague de haine pure l’envahit.
Trop de douleur, trop de haine, trop d’injustice. Elle ne pouvait pas finir comme ça ! Impuissante face à ce monstre, la seule chose qu’elle put faire fut de mordre, elle aussi, son cou de toute ses forces… enfin celles qui lui restaient.

Puis vint ce goût dans la bouche.
La demoiselle avait pourtant déjà mordu, elle avait déjà eu le goût du sang dans la bouche. Un gars, un peu trop imbibé, avait cherché à l’isoler quelques mois au paravent. Il s’en était sorti avec un morceau d’oreille en moins et une vive douleur  au niveau de son entrejambe.
Mais là… incomparable. Les lèvres soudées à la blessure, elle buvait, envahie par un sentiment inconnu, mélange de brulure et d’extase. Sa force grandissait au fur et à mesure que les gorgées augmentaient.



Le vampire avait d’abord rigolé en sentant la morsure et l’avait laissé faire. Puis, sentant qu’il était temps qu’elle cesse, l’attrapa par les cheveux et l’envoya rejoindre le mur opposé. Il l’observa un moment le corps inerte qui fut rapidement pris de convulsions. Pensant qu’elle agonisait, le vampire stupide et ignorant s’était alors tourné vers une autre femme, plus âgée, terrorisée qui était attachée au pied d’une table.

 Trop occupé, il n’avait pas vu la transformation de la jeune, désormais vampire. Elle-même n’avait pas tout compris. La douleur irradiait dans tout son corps jusque dans sa tête, à deux doigts d’imploser. Ses organes se modifiaient ainsi que ses sens. Son apparence changea très peu : sa beauté s’accentua légèrement et la couleur de ses yeux devint gris-bleuté, très pâle.

Mais la seule chose qu’il l’importait c’était que son bourreau était à quelques mètres d’elle, le dos tourné. L’occasion était inespérée. Malgré la douleur, Shannok rampa vers un couteau qui trainait par terre et bondit. Il atteignit le cœur, par chance.  Il s’effondra. La femme, toujours attachées hurla de toutes ses forces. Puis se calma en voyant le corps inerte du bourreau. Elle regarda Shannok, désespérée, muette d’effroi.

Mais la jeune vampire avait atteint sa limite… et ressenti la Faim pour la première fois. La vrai Faim, celle qui vous torture et vous fait perdre l’esprit. Toute tremblante, sa main attrapa le poignet de la femme pour y amener ses lèvres. Les canines, plus longues, pénétrèrent dans la chair…

La vampire se réveilla quelques heures plus tard. Horrifiée. Horrifiée par la situation, horrifiée par ce qu’elle avait fait, ce qu’elle était devenue… Elle mit le feu à cette maudite pièce et s’enfuit dans la nuit noire. Le voisinage put entendre de longs hurlements aigus… Les lamentations se stoppèrent peu avant l’aube.






Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:36 (2018)    Sujet du message: vie et non-vie d'une Dame

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    populi cruenti Index du Forum -> Role Play -> Role play individuel Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com